Elevage familiale de Maine coon outcross

 NOUVEAU SITE ICI: http://chatteriegems.wix.com/gems

 

Elevage de Maine coon LOOF et outcross région Toulousaine. (Lignée de Fondation)

Reproducteurs dépistés HCM négatif par ADN de part leur parents et négatif par echographie (dernier examen mars 2014)

PKD  negatif et foie sain par eco doopler (dernier examen mars 2014)

Portée de 5 chatons le 17 mai 2014:

- 2 mâles black silver blotched tabby et blanc

-2 femelles blue tortie silver blotched tabby  et blanc

-1 femelle brown tortie blotched tabby et blanc

Cliquez sur "portée 2014" à gauche pour voir les photos

 

 départ pour leur nouveau foyer à partir du 15 aout à 3 mois

 

tarif entiers (non stérilisés) vaccinés, vermifugés, pucés + pédigrée LOOF et carnet de santé : 1200 euros

tarif stérilisé (compagnie) vaccinés, vermifugés, pucés + pédigrée LOOF et carnet de santé: 1000 euros

détail des vaccins: panleucopénie féline, calcivirus, herpèsvirus, chlamydiose, leucémie.

Départ possible à 2 mois demi, je déduit dans ce cas 50€ du rappel de vaccination.

Les chatons seront stérilisés avant leur départ après paiement intégrale.

Stérilisation après le départ possible, si caution de 200€ renvoyer après cértificat de stérilisation.

Les chatons auront bien un pédigrée  du LOOF (riex4), et leur descendant un pédigrée du registre principal du LOOF. Mariage possible avec un autre RIEX, le LOOF n'etant pas rétroactif. mes chatons ne sont PAS des RIA.

 En effet, désormais les chats de fondations nouvellement importés auront seulement un RIA du LOOF (registre d'apparence). Les chats en questions devrons être présentés devant 2 jury du LOOF et obtenir 2 excellent pour obtenir leur pédigrée. Seul un mariage entre un RIA avec un chat du livre principal du LOOF sera autorisée (pas RIA X RIEX). Et leur descendants, jusqu'a la 5ieme génération (F5), devront également suivre cette procédure. 

Les chatons de lignée outcros et de fondation en RIEX seront désormais de plus en plus rares à la vente. Ils sont pourtant très utiles pour abaisser le taux de consanguinité dans les lignées. Mes chatons ont un taux de consanguinité de seulement 3.91%.

 

 

 

 

 Contact 06 04 09 35 73

 duasselliv@hotmail.com

 

 pédigrée de Ficelle des Coons du Chassin, Fondation F3: F, MCO ns 22, 2010-04-19, FR/FR, Top 5 = 35,9 % Clones = 16,5 % consanguinité complète=1.03%

 http://pawpeds.com/db/?a=p&id=1148179&g=4&p=mco&date=iso&o=ajgrep

 BLACK SILVER BLOTCHED TABBY

 

 pédigrée de Lykken Alexander Outcross F6: M, MCO ds 09 22, 2010-04-20, DK/FR, Top 5 = 43,4 % Clones = 20,3 % consanguinité complète= 4.47%

 http://pawpeds.com/db/?a=p&id=1148177&g=4&p=mco&date=iso&o=ajgrep

 RED SILVER BLOTCHED TABBY & BLANC

 

 

 Exemple de pédigrée de portée précédente:

Galene Gems, Fondation F4: F, MCO ns 09 22, 2011-08-23, FR/FR, Top 5 = 39,7 % Clones = 18,4 % consanguinité complète= 3.91%

http://pawpeds.com/db/?a=p&id=1148178&g=4&p=mco&date=iso&o=ajgrep

 BLACK TORTIE SILVER BLOTCHED TABBY & BLANC

Galène est restée à la maison et fait maintenant 7kg.

 

 

 

Couleurs possibles des chatons:

 

Mâle avec ou sans blanc:

black, blue, brown blotched, blue blotched, black smoke, blue smoke, black silver blotched, blue silver bloteched.

Femelle avec ou sans blanc:

black tortie, blue tortie, brown tortie blotched, blue tortie blotched, black tortie smoke, blue tortie smoke, black tortie silver blotched, blue tortie silver blotched.

 

 POUR ALLER PLUS LOIN:


1:Avant d'acheter un maine coon il faut connaitre sa santé génétique:
Comme chez tous les êtres vivants, la longue évolution de la vie a inscrit dans le génome des Coons de nombreuses mutations.

Et comme chez tous les êtres vivants, si certaines sont anodines, d'autres sont morbides : Elles sont causatives, à divers niveaux, de maladies dites génétiques.

Plus de 50% des maines coons en ventes sont atteinds de CMH.
CMH: Derrière ces initiales se trouvent des cardiopathies se caractérisant par un épaississement du myocarde ou muscle cardiaque ventriculaire, d'où le terme de CardioMyopathie Hypertrophique. Les Coons, parmi les chats, n'ont pas le monopole de ces pathologies. Mais il se trouve que dans la race, l'incidence de l'une d'entre elles est relativement importante.
Une forme de cette pathologie est donc anciennement connue chez les Coons. Elle a été caractérisée comme autosomale dominante. La dominance signifie qu'un seul allèle muté sur le couple d'allèle représentant le gène est suffisant pour que la pathologie se déclenche.
Lorsque la pathologie se déclare, la conséquence est le plus souvent la mort à plus ou moins longue échéance, notamment dans les cas les plus sévères. Elle peut être "brutale" par arrêt cardiaque.
C'est donc une équipe américaine qui a repéré le marqueur génétique d'une forme dominante, la mutation. Un test de dépistage ADN a été mis au point par cette équipe. Il valide le fait qu'un chat soit porteur ou non de l'allèle muté qui est causatif de la pathologie.
Le test ADN permet d'avoir une certitude: celle que tout chat qui a la mutation, qu'elle soit à l'état homozygote ou hétérozygote, est un chat qui développera tôt ou tard la pathologie, du moins dans la majorité des cas.
-Mes chats sont dépistés négatifs  par ADN de part leur parents respectifs et par echo cardio (mars 2014)
2: Consanguinité
Les humains, comme la plupart des autres Mammifères, ont généralement évité les mariages avec leurs proches parents.
Malheureusement, les humains n'appliquent pas les mêmes normes aux animaux qu'ils élèvent, en particulier quand ils sélectionnent une apparence (un "look") par opposition à la performance.
Cela tient au fait qu'au départ, la manière la plus simple de reproduire une caractéristique physique est de croiser uniquement les individus qui l'expriment. S'il n'y a que quelques individus qui présentent ce caractère, on peut alors réduire drastiquement le pool génétique de la race.
Ceux qui ont utilisé cette méthode forment ensuite d'autres personnes à faire la même chose, et elle est transmise de mentor à débutant pendant des générations. Assurément, quand le pool allélique est très réduit, la variabilité l'est aussi et les chats présentent un type de plus en plus uniforme.
Mais cette pratique inclue
Une incidence accrue de maladies génétiques récessives.
Une fertilité réduite (taille des portées moindre, moindre viabilité des cellules sexuelles).
Une fréquence accrue d'apparition de défauts congénitaux tels que cryptorchidie, malformations cardiaques, fentes palatines.
Des asymétries variables (telles que des déformations faciales ou bien des placements ou des tailles d'yeux dissymétriques).
Une réduction des poids de naissance.
Une mortalité néonatale plus élevée.
Un rythme de croissance moindre.
Une taille adulte plus faible.
Une perte d'efficacité des défenses immunitaires.
-Mes chats sont tous de lignée outcross
Le Maine Coon, comme toutes les races d'animaux domestiques (chat, chien, chevaux… etc) créées par l'homme, est issu de mariages de chats sélectionnés pour certains caractères morphologiques, afin de fixer un type (sans lequel il serait impossible d'établir un standard de la race). Parmi les quelques 200 chats sélectionnés au départ pour créer la race du Maine Coon, certains chats ont été plus utilisés que d'autres, pour les qualités évidentes qu'ils transmettaient à leurs chatons. Cette sélection à partir de quelques chats (au détriment d'autres qui ont petit à petit été écartés de la reproduction), a constitué la base du Maine Coon.
Ce sont les chats dits fondateurs de la race, les fameux "Top 5", qui ont marqué durablement de leur empreinte les lignées de Maine Coons que nous connaissons et apprécions actuellement.
Ces 5 chats représentent donc à eux seuls environ 70% du pedigree de nos Maine Coons actuels.
Conséquences de cette parenté un peu trop proche sur l'ensemble de la race, certaines pathologies (immunodéficiences, cancers, intolérances alimentaires, etc...), mais aussi des tares génétiques se sont peu à peu fixées sur la plupart des lignées, à un degré variable.
3. Les buts de l'Outcrossing
Pour pallier cette consanguinité sur les lignées, quelques éleveurs aux USA se sont attachés à créer de nouvelles lignées, dites de nouvelle fondation.
Ces chats, moins typés et moins imposants, permettent d'introduire de nouveaux allèles des gènes dans un patrimoine génétique qui "tourne un peu en rond". En effet, les éleveurs de Maine Coons font souvent de la consanguinité sans le savoir… Cette possibilité de renouveler le patrimoine génétique de la race est un fantastique outil de sauvegarde d'une race magnifique qu'il serait dommage de voir disparaître par manque de lucidité…
En mariant ces chats de nouvelle fondation avec des chats de lignées traditionnelles, on obtient des chats outcross, qui permettent de casser la consanguinité directe (inbreeding) et sur la lignée (linebreeding). Si on recense le nombre de chats à l'origine des Maine coons (lignées traditionnelles et nouvelles lignées), on arrive à un total d'environ 400 chats, ce qui est bien plus "confortable" pour la pérénité de la race !
Un chat Outcross, suivant ses taux de tops et de clones, est donc un chat qui permet de mettre en place un plan d'élevage à la consanguinité allégée, idéalement (mais difficilement réalisable) inférieure à 6%, toutes générations confondues. Le brassage des allèles permet de sélectionner des chats au système immunitaire plus efficace, notamment dans le domaine des maladies infectieuses communes à tous les chats (qu'ils soient de race ou non), d'éradiquer petit à petit les éventuelles tares génétiques, et par le jeu de mariages judicieux, de retrouver un look (type et gabarit) harmonieux. L'élevage Outcross se définit aussi par un souci constant de varier ses mariages, de ne pas diffuser trop de chatons en élevage afin de ne pas re-créer de nouveaux "Top", et permettre un renouveau régulier du patrimoine génétique de la race.
Les filles et fils de cet étalon sélectionnés pour la reproduction prenant alors la relève, pour diffuser ses qualités. L'Outcrossing est donc une méthode d'élevage en constante évolution, dominée par une recherche permanente de variabilité génétique, mais aussi basée sur une notion qui tient à cœur aux éleveurs: bâtir une ou des lignées, à partir de ses propres mariages, que l'on va suivre sur plusieurs générations (ce qui implique aussi une réelle collaboration entre éleveurs qui travaillent les mêmes lignées, afin d'avoir un suivi santé sur les parents, grand-parents, oncles/tantes, cousin(e)s, descendants...etc). Il s'agit donc d'un investissement dans le temps, d'un travail qui s'inscrit dans la durée, malgré les contraintes évidentes de l'élevage au quotidien
Dans une définition stricte, un chat outcross doit remplir au moins l'une des conditions suivantes :
50% ou moins des top 5 (moyenne 65-70%) ou
35% ou moins des top 3 (moyenne 50-55%) ou
25% ou moins des top 2 (moyenne 35-40%) ou
20% ou moins des clones (moyenne 30-35%)
Mes chatons sont tous dans ces critères: top 5 Top 5 = 39,7 % / Clones = 18,4 %
Dans les lignées traditionelles le top 5 est de l'ordre de 75%, et les clones 40%!
Voici un exemple de pédigré de ma portée précedente:
http://pawpeds.com/db/?a=p&id=1148178&g=4&p=mco&date=iso&o=ajgrep
Quid des fameux 200 chats du départ? (autres que le top 5)
Que sont-ils devenus, ces chats qui apportaient un autre patrimoine génétique?
Certains ont été incorporés dans les autres lignées, et sont maintenant tellement dilués qu'on ne peut pas prétendre que leurs descendants soient réellement intéressants dans un but de diversité génétique. Quelques (rares) éleveurs ont résisté à cet engouement pour les chats du top 5 (c'est mon cas)
Il est urgent de les réintégrer dans les plans d'élevage actuels, afin de ne pas perdre des chats qui peuvent présenter des taux de clones inférieurs à 20% et moins de 50% du top 5
D'où leur intérêt en tant que chats dits Outcross, et pour un brassage génétique salutaire.

 

 

dsc05800.jpg

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site